image

La coupe Cemac remporté par les Sao junior

 

Ah que j´ai bien entendu! Il semble que le Tchad vient de remporter la coupe de la Communauté des Étatiques et Monétaire d´Afrique Centrale (Cemac). C´est tout un peuple en liesse. Ah, une première dans l´histoire de mon pays. Voyez-vous, on ne sait pas que tirer à balles (blanches ou noires) sur les autres et sur nous même entre nous. Tout un peuple jubile pour une fois dans l´histoire sans distinction des pôles géographiques de leurs origines; que c´est beau à voir. Je me demande comme cette magie, car il y a bien eu magie, a eu lieu. Prendre une coupe devant les grandes nations africaines de foot comme le Cameroun? Pensez ce que vous voulez, moi j´ai compris qu´une chose: si on veut, on peut. Pour une fois que l´équipe nationale, la réelle, est partie sur la pelouse, on a gagné. (suite…)

SAMSUNG DIGIMAX 420

Il y a trois deux moiset démi, je recevais un coup de fil d´une amie allemande qui m´avertissait de la montée de l´extrême droite pour défendre l´Allemagne contre les la milice islamique qui prend de l´ampleur dans ce pays et la nécessité pour moi de faire attention. cette personne y voyait le retour du racisme légal et légitime sous-couvert de défense  de la patrie. Il y´eut un silence au bout du fil où, chacune de nous cherchait les mots justes. qu´importe. Moi gênée, je romps le silence avec un « merci, je ferais attention à chaque fois ». Mes pensées retravaillent encore cette mise en garde. J´évoque avec une autre immigrée venant de l´Amérique latine. J´entendis ces déboires, ces rencontres indésirables dans les bus, le train etc. Je conclus qu´il y a plutôt un mur qui persiste encore et c´est bien dans les têtes. (suite…)

Il est un lycée qui entre dans les établissements légendes du Tchad. Il y a des raisons de célébrer le Lycée Sacré-coeur.
Ph Patricia Lamana
C´était une partie de mon cursus. C´était mon temple du savoir. Les collégiennes en bleu et blanc nous fûmes. Admirées de tous pour la renommée de ce lycée. On a été moulé dans la pâte de l´équité, de la justice, de la connaissance et de la crainte de Dieu. Le sacré-coeur, si c´est un homme, il serait aujourd´hui un grand-père jouant avec ses petits-fils sur ses genoux et contemplant ses oeuvres. Il est là en bâtiments, témoin des générations d´élites qu´il a formé. Témoin des rêves de ses élèves, de leurs caprices puériles, de leurs larmes et de leurs joies et rires.
Nous fûmes heureux d´être passés par là. La célèbre 4 ème A, les punitions du censeur, les tableaux d´honneur refusés, l´épisode de jupes courtes. Mme Zoda, Mr Allahrangue, Mr Eugène, Mr Kimtolngar, … Vous êtes encore dans nos mémoires et nous vous sommes reconnaissants. À tous les religieuses du collège, vous fûtes merveilleuses.Je laisse un ancien vous rendre hommage.
Vivement d´autres cinquantenaires au service du savoir.

50 ans du lycée du sacré-coeur


Le lycée du sacré-coeur de N’Djaména a fêté ses 50 ans d’existence en cette fin de semaine. Comment ne pas rendre hommage à celles qui ont construit et accompagné cette oeuvre dans laquelle j’ai été formé? Les religieuses du Sacré-Coeur que j’ai connues se sont investies pour donner le meilleur d’elles-même à des générations de jeunes tchadiens et tchadiennes: les pionnières que sont les soeurs Geneviève Bovagnet, Daniel Berger, Francoise de Pous Marie-Jeanne Griffaton, Brigitte et bien d’autres ont passé la main à une nouvelle génération, dont la soeur Nguemta Nakoye est pour moi l’une des représentantes. La rigueur avec laquelle la soeur Geneviève dirigeait l’établissement mais également la tâche d’éveil spirituel à laquelle s’adonnait la soeur Marie-Jeanne Griffaton, tâche dont la soeur Nguemta Nakoye et moi-même en sommes les bénéficiaires, restent marqués en lettres d’or en moi. Puisse Dieu nous donner de vivre le centenaire de cet établissement pour dire au plus jeunes ce qu’était l’esprit du Sacré-Coeur.

(suite…)

Il paraît que c’est une fois saoule qu’un Homme peut vous dire des vérités qu’il n’aurait jamais dû.

image

(suite…)

IDI

Le président tchadien, Idriss Deby Itno/commons.wikimedia.org

Tous les premiers décembre se suivent mais ne se ressemblent pas. Celui de l´an passé n´est pas celui d´aujourd´hui. Sur fonds de tension sociale, de code pastoral désavoué par la population, et une mise au point voilée du parrain Hollande, cette commémoration du putsch militaire de 1990 n´a rien de gaie dans les coulisses certainement. Un bilan s´impose donc.

À César ce qui est à César. Je reconnais donc que c´est par le pouvoir de Bamina que j´ai entendu pour la première fois le mot liberté au Tchad en 1990. La liberté a été en effet accordé sans or ni argent. (suite…)

Blog1

Me voici à mon centième billet. Waouwww, je n´y croyais pas tellement je vais si lentement.

Comme toute communauté a des membres avec leurs spécificités, on a eu dans la saison 3 a vu nos mondobolt Serge et Aph Tal, nos guerrières comme Fatouma harber qui avait ses mots contre les maux maliens. Des belles plumes comme Ahlem, Jules et Isabelle. De femme engagées et pas que culturellement et socialement comme Chantal Faida. Comme le blog peut transformer une vie, celle de ceux qui nous lisent, la notre aussi. Bloguer est une aventure commencé il y a trois ans et demie pour partager mes passions. Aujourd´hui je peux dire qu´il y a milles raisons de bloguer. j´ai intégrer une grande communauté, j´ai appris a garder des moments, à partager les impressions, se définir et surtout se faire une petite identité dans une grande communauté. (suite…)

Gravat de William Blake que il·lustra "Un negre penjat d'una forca per les costelles" del capità John Gabriel Stedman a:Narrative of a Five Years Expedition Against the Revolted Negroes of Surinam, 1792.

Gravat de William Blake que il·lustra « Un negre penjat d’una forca per les costelles » del capità John Gabriel Stedman a:Narrative of a Five Years Expedition Against the Revolted Negroes of Surinam, 1792.

Chère Communauté Internationale,

Chers Représentants des institutions internationales,

À tous les partenaires du Tchad,

voici une lettre qui ne saurait être administrative. Elle enfreint les règles de courtoisie car elle s´écrie de mains essuyant encore les larmes qui coulent pour ces jeunes tombés partout au Tchad la semaine passée.

En effet, il y´a des situations qu´on ne saurait expliquer d´un trait et avec des mots exacts. Cette lettre est une manière d´attirer l´attention, votre attention sur l´actuelle crise socio-politique tchadienne. Ceci est une lettre pour dénoncer le mutisme complice des uns et des autres. On ne saurait cautionner un État-tyran qui assoiffe, affame et opprime son peuple. Il n´y a jamais un gouvernement sans gouvernés. Idriss Deby Itno et son peuple ignore cela peut être mais, vous, en tant qu´institutions défendant la démocratie et les libertés, vous êtes sans ignorer que l´éducation, l´eau, le pain sont les droits les plus élémentaires dont un homme puisse encore disposer quelqu´en soit son statut. (suite…)

Ph DR

Ph DR

« Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte ; sous un mauvais gouvernement, la richesse est aussi une honte. »

Confucius – 551-479 av. JC – Livre des sentences 

La rue sarhoise/Ph crédit anonyme

La rue sarhoise/Ph crédit anonyme

Je dois mon Mea Culpa avant tout mot. Il y´avait un temps, je croyais qu´il y´aurait pas un homme en mesure de tenir les rênes du pouvoir tchadien à l´heure actuelle. Les opposants toute tendance confondue nous ont déçu. L´actualité sociale du Tchad depuis les deux derniers mois m´amènent à revenir sur mes pensées. À présent, je dirais mieux vaut un ange qu´on ne connaît pas que le diable que nous connaissons depuis un quart de siècle. Le peuple tchadien n´a pas de longues fourchettes. Il ne peut donc dîner longtemps avec le diable.  (suite…)

petrole

« Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! Il est complice. » George Orwell

Ce billet est une réponse à un lecteur. Il voulait savoir les réels maux qui entravent l´éclosion socio-économique de cette nation. Difficile de tout lister car aussi vaste qu´est le pays, nombreux sont ses maux. On ne fera donc qu´un aperçu des flagrants, ceux dont on ne peut cacher même au visiteur fraîchement débarqué sur le territoire. (suite…)

Djerassem Le Bemadjiel, Ministre tchadien du petrole/www.itie-tchad.org

Djerassem Le Bemadjiel, Ministre tchadien du petrole/www.itie-tchad.org

Quelqu´un me disait un jour que, les noms transparence et Tchad ne peuvent être employés dans une même phrase. Je médite encore jusqu´aujourd´hui sa maxime (suite…)

Page suivante »