On le félicite et le plébiscite et il est tout sourire le nouveau boss du Sahel. Ceux qui meurent chez lui, devant les portes de son palais ne sont-ils pas aussi des Sahéliens ? Pourquoi ce silence ? Les images des dernières quarante-huit heures de Ndjamena  font froid dans le dos. Mais glaciale est la sortie d´un des ministres de ce règne. Ce qu´être Tchadien veut dire : plant brisable à volonté, au gré du vent des caprices des gouvernants véreux et indécis. Chiens aboyant la caravane de luxe des ministres qui oublient qu´ils sont ce qu´ils sont parce que quelque part, un Tchadien paye ses impôts. La vraie sagesse serait de savoir que seul un peuple fait un dirigeant, et non le contraire.

C´est sans commentaire ce statut d´un homme public sur ses administrés.

C´est sans commentaire ce statut d´un homme public sur ses administrés.

 

(suite…)

Ph DR de Sabre Na-ideyam/ Bus des étudiants mis au feu par on ne sait qui.

Ph DR de Sabre Na-ideyam/ Bus des étudiants mis au feu par on ne sait qui.

Une question que je veux bien poser à notre Zorro national, Idriss Deby Itno. Non je le prenais pour un temps pour le Lucky Luke africain volant au secours du Mali et du Nigeria. Depuis une semaine, la capitale tchadienne respire le lacrymogène. la population aspire le soufre le carbone des fumées. Qu´attend le gouvernement pour suspendre cette décision sur le port du casque qui est à l´origine du soulèvement des lycéens? La priorité serait-elle le Nigéria au point qu´on n´est pas une minute à consacrer à son propre peuple? Quelle est cette folie des dirigeants tchadiens? (suite…)

wpid-20150306_105800.jpg

Si voyager est aujourd´hui un besoin nécessaire comme les autres besoins biologiques de l´homme sur les autres continents, cela reste un luxe encore en Afrique.  Voyager en Avion et perçu comme un signe de richesse. Qui prend l´avion a sans doute beaucoup d´argent aussi pense-t-on souvent. Tout est fait donc pour extorquer l´argent aux voyageurs dans les aéroports africains. Toutes les raisons sont bonnes; même les plus anodines et les plus sarcastiques.

Les caddis: vous sortez de l´appareil les jambes tout  endoloris et là, on ne pense qu´à une chose, le caddie pour ses valises. À N´Djaména, on peut vite déchanté car, une armée de sans emplois et surtout fraîchement ayant quitter leurs Oasis , ont trouvé le moyen de se faire de l´argent facile. Ils ont donc tous confisqué les caddies et vous font payé mille francs CFA pour vos valises qu´ils porteront pour vous. On ne peut aller outre si on a deux ou trois grandes valises. (suite…)

Nasra Djimasngar/Ph DR

Nasra Djimasngar/Ph DR

Un « Jour nouveau » est-il possible?

Une ère nouvelle est-elle possible au Tchad? Une autre vision de l´État tchadien peut être une réalité si la jeunesse y met du sien. Loin d´une propagande pré-électorale, le réveil politique est en train de se faire. Elle put venir de l´intérieur et c´est en marche avec un nouveau parti essentiellement jeune, multi-ethnique et confessionnellement varié avec un partage de rôle axé sur le genre. (suite…)

Derrière la Sous-préfecture d´Obock, la mer et le point de l´Espoir: le Yémen à 63 Km.

Derrière la Sous-préfecture d´Obock, la mer et le point de l´Espoir: le Yémen à 63 Km.

 

On regarde Ceuta, Lampedusa, Melilla lorsqu´on parle de l´immigration de la jeunesse africaine. Il y a bientôt pourtant, un autre  endroit quelque part où, ce déroule la fuite des bras valides africains: Obock, la ville djiboutienne frontière du Yémen. l´Organisation Internationale pour la Migration parle de 7 137 migrants enregistrés en 2013 dans cette ville. Un parcours mortel pour tout candidat à l´immigration. Il n´est pas rare de voir des cadavres le long de la route. Beaucoup meurent vaincus par la faim et la soif avant d´arriver à la frontière. Parfois, les gardes côtières mettent fin au voyage en interceptant les embarcations en plein mer, brisant le rêve d´une vie avec un peu d´argent et de dignité.

ils ont  un itinéraire tout tracé: arriver au Yémen et les autre pays du Golfe en passant par l´Arabie Saoudite Via Obock. Ils sont souvent solitaires sur la route ou en un groupe de maximal quatre personnes. Ils ne vont jamais en horde. On ne sait jamais pourquoi et eux aussi ne peuvent expliquer quand on leur pose la question. Beaucoup savent qu´ils risquent la mort mais, ils essayent quand même. Ces clandestins sont originaires de la somalie, de l´Érythrée mais en majorité de l´Éthiopie. (suite…)

image

Je reviens de Djibouti et vous savez quoi, je suis émerveillée par tant de beauté dans cette corne de l´Afrique en proie aux guerres et au terrorisme. Ce territoire faisait autrefois partie de l´Arabie heureuse. Autrefois ? Que dis-je, il l´est encore par sa culture, son mode de vie très arabe, son alimentation et les langues parlées. Djibouti est l´un des petits États de l´Afrique ,mais aussi le plus important vu son ouverture sur le monde arabe en partant du Yémen qui est à 63,5 km de ses côtes. On y compte au moins cinq contingents militaires stationnés, de nombreux étrangers et une population très paisible et hospitalière. En cinq points, je vous décris ce pays. (suite…)

Les cadavres jonchant l´avenue Charles Degaulle non loin du Siège d´Airtel/Source de l´image: interet-general.info

Les cadavres jonchant l´avenue Charles de Gaulle. Ici, au fond à gauche, le siège d´Airtel/Source de l´image: interet-general.info

Depuis sept années, le deux février est une date très personnelle pour chaque homme, chaque femme et chaque famille tchadienne. Ce jour où, les rêves ont basculé en cauchemar pour certains. Les Ndjamenois ont été tirés de leur sommeil. Ils  croyaient à un buzz des politico-militaires. La guerre a eu lieu dans la capitale, dans les ruelles, entre les maisons, et les avions de chasse rasaient le sol. La mort choisir ceux qu´elle voulait : l´enfer dans nos coeurs, la peur dans nos âmes. Le témoignage d´un rescapé, Abel Ibangolo Maina. (suite…)

https://www.facebook.com/bokoharamstop

https://www.facebook.com/bokoharamstop

Quelle est cette foi qui se nourrit du sang humain? Quelle est cette foi qui prêche la haine? Toute les religions monothéistes ont des textes appelant à une guerre sainte mais toute est question de perception et d´interprétation. Boko Haram, c´est pour moi une bande de meurtriers, rien de plus. Je vous envoie une lettre, j´ose espérer que vous la lirez telle qu´elle est car, je ne peux écrire Haoussa et vous ne lisez certainement pas les langues occidentales. Mais dites donc, comment lisez-vous les instructions de vos machines à tuer? Elles sont écrites que dans les langues de cette civilisations haram. Ceci m´intrigue bien. J´aurais aimé que vous me dites qui vous les traduit, …

(suite…)

 

Si j´ai appris à me taire, j´ai aussi appris à me révolter

On veut m´apprendre à aimer le mal, sourire en sa présence

Sinon garder mon silence parce que je viens d´ailleurs

Oui, c´est vrai je viens de là-bas mais le mal et le bien sont universels

On m´appris à partager des valeurs universelles (suite…)

Elise Dakobeye, MissTchad 15. Elle méritait sa couronne: l´éloquence, le niveau intellectuelle, la grâce.

Elise Dakosey, miss 2015. Elle méritait sa couronne: l´éloquence, le niveau intellectuelle, la grâce.

Quand une waka, c´est à dire une vielle femme, finie, fânée et rodée peut ouvrir la bouche et te parler, c´est à dire  se gausser de la femme tchadienne, tu comprends qu´une poignée de tchadiens a réellement vendu le pays. ‪#‎MissTchad2015 ou comment on a grillé tout un peuple dans un direct retransmit sur satellite et internationalement vu. On a vu en direct la splendeur de la médiocrité, la beauté du culte de l´amateurisme. Ce soir où, j´ai ravalé ma salive de travers, failli pleurer un coup avant de me dire que j´ai mon autre Tchad à moi, celui que nul ne voit, celui auquel personne ne donne la parole. (suite…)

Page suivante »