Djerassem Le Bemadjiel, Ministre tchadien du petrole/www.itie-tchad.org

Djerassem Le Bemadjiel, Ministre tchadien du petrole/www.itie-tchad.org

Quelqu´un me disait un jour que, les noms transparence et Tchad ne peuvent être employés dans une même phrase. Je médite encore jusqu´aujourd´hui sa maxime (suite…)

Image de Kaar Kaas Soon

Image de Kaar Kaas Soon

En vérité, en vérité, je vous le dit. Le Tchadien aime souffrir. Un pays informel. Un peuple passif, des gouvernants égoistes soucieux de se servir. Voilà  en synthèse mon pays. Ma patrie est une mine ouverte où chaque détenteur de pouvoir vole le peuple, pille et crée une crise à a guise pour juste démontrer son pouvoir de nuisance. La preuve, une pénurie de carburant qui conduit à une ville morte et par là, la fermeture des médias qui annoncent cette désobéissance civile. Personne ne bronche. (suite…)

Dadié s´entretenant avec "ses visiteurs"

Dadié s´entretenant avec « ses visiteurs »

C´est la crème de ma visite à Abidjan. Quel enfant africain qui a appris à lire et écrire avec l´école africaine, ne connaîtrait pas Benard Dadié? Climbié, Le pagne noir et Kacou Ananzé, cette araignée rusée aux multiples tours. Cet auteur a bercé mon enfance, lui, Abdoulaye Sadji, Sembène Ousmane, Senghor et ses pairs de la Négritude. Je le croyais plus de ce monde tant sa vie si modeste et retirée fait de lui un oublié aujourd´hui. Disons chez la jeune génération. Devant moi, se tenait un monument de l´histoire de la littérature africaine. Je me dressais donc sur mon séant et avec attention je me disposais à boire ses paroles. (suite…)

Raph1

Voici un billet qui vient casser un peu l´atmosphère et le fil de billets de ces jours-ci. Un billet souvenir. Une inspiration nostalgique. Je le dois quand même de l´écrire.

Chose promise, chose due. Voici un billet que j´ai promis à toi Raphael. Permets-moi de te tutoyer. Entre les cours de journalisme, les pauses cafés et les soirées découvertes, on a eu le temps de s’asseoir. Une nuit à la belle étoile au bord de la piscine de l´hôtel comme deux confidents alors que tout le groupe se préparait á nos escapades abidjanaises. Là, en ce moment précis, nous avons parlé francophonie. (suite…)

Ils refusent leurs stérilités et acculent leurs femmes. Il est difficile de donner des explications.

Souvent nié, réfutée, obstruée, la stérilité masculine est pour l´africain un non lieu. L´image de l´homme doit être préservé. L´homme le sexe fort ne peut ne pas concevoir, il est toujours virile et donc fertile. La stérilité est un signe de faiblesse ou d´impuissance. (suite…)

Je vous présente mon quartier pendant la saison de pluies. Le quartier s´appelle Boutalbagar et se situe sur la même bande que le quartier Gassi, siège de l´Assemblée nationale. Ndjamena II pour les autorités et concepteurs de la nouvelle vitrine de l´Afrique.

inondation (suite…)

Une vue N´Djaména depuis l´hotel Kempinsky/ Ph DR

Une vue Ndjamena depuis l´hôtel Kempinsky/ Ph DR

On sait bien de choses de cette ville, mais on en sait en réalité très peu : de la légendaire agressivité qui caractériserait le Tchadien à la facilité de manier les armes. Que de mythes que vient renforcer notre absence de communication à l´échelle numérique. Pourtant, je ne vois point de peuple aussi hospitalier et accueillant que les Tchadiens. Il n´y´a point de délice que la vie parmi ce peuple. Ils sont juste nés dans un monde particulier dont faut saisir l´essence. Voici dix choses qu´il faut savoir avant de poser les pieds sur le sol tchadien. Les bons plans pour apprécier son voyage et profiter de son séjour.

1/ du sang-froid

Et vraiment beaucoup de sang-froid partout. Même dans la circulation, car tout se fait avec une certaine nonchalance. (suite…)

Réfugiées se construisant des foyers améliorés/Ph HCR

Réfugiées se construisant des foyers améliorés/Ph HCR

Le flux continu de réfugiés/retournés du Soudan et de la RCA a conduit à une très forte densité de population sur un espace réduit dont certaines parties protégées. Ceci a entrainé la compétition accrue autour des ressources naturelles et des risque de conflit si la gestion des ressources naturelles. La collecte de bois au profit des refugiés a été organisée pendant plusieurs années par le HCR et ses partenaires. Opérations ont contribué à l’épuisement du stock disponible localement Toujours existé et existe dans les zones où les réfugiés ne sont pas présents. Cet afflux des refugiés a exacerbé les tensions entre les communautés autor du bois de chauffe. (suite…)

Melodji du groupe Matania à l´occasion de Neige au Sahel

Une musique ouvre ce chapitre. Une belle voix de la musique tchadienne. Une voix qui chante pour celles qui ne peuvent plus chanter en public. Des témoignages. Je laisse des voix se faire entendre. Des voix qui sonnent du cœur et dont, les cris sont étouffés par les rires méchants de femmes comme elles. Que ce soit sur la route du marché, dans les bureaux ou entre amies. (suite…)

Une vue de l´exposition

Une vue de l´exposition

Moi devant une œuvre d´art, c´est toujours comme un enfant dans un magasin de jouets. Tout m´émerveille. Les œuvres d´art sont mon faible et que je ne refuse jamais d´assister à un vernissage. J´ai eu le loisir de découvrir, toucher, les toiles, discuter avec les artistes ce jeudi 05 juin 2014 à l´Institut français du Tchad à l´occasion de l´ouverture d´une exposition-vente. Les peintres sont tous de jeunes qui viennent de finir une formation de 45 jours tenue à Sarh. (suite…)

Page suivante »