Ludi funebres minister

Article : Ludi funebres minister
Étiquettes
18 novembre 2015

Ludi funebres minister

Il ne faut pas beaucoup pour contrôler un peuple. C´est une technique politique bien connu depuis l´Antiquité grecque. Du pain et des jeux suffisent amplement. Lorsqu´on a la matraque facile, nul besoin des jeux et d´un semblant de symbole d´une nation: une citerne d´eau chaude et quelques cartouches suffisent dompter une Nation. Oui, le football comme vecteur d´une unité nationale est et sera encore longtemps un rêve pour nous cher Tchadien. Faisons le deuil de nos Gouvernants et passons à autres chose. Nous ne sommes pas leurs priorités. Nos rêves non plus. Et les Sao, le justificatif de leurs détournements financiers.

 

 

Il y a bien longtemps que rien ni personne ne nous a fait rêver comme un peuple et une nation. Je dis bien longtemps jusqu´à ce qu´un jour, de jeunes sportifs, des footballeurs, venus d´ailleurs, décident de se mettre un temps sous les couleurs du Tchad. Cela fait un an que ces footballeurs nous font rêver enfin d´une coup, rien qu´une participation à une coupe africaine. On a eu des hauts et des bas, mais on a tenu, on a vibré à l´unisson, chanté la Tchadienne ave eux dans les bons et les mauvais moments en espérant le meilleur au prix de sommes faramineuses qu´on laissait les téléphonies mobiles déduire de nos appels par minute. Le problème est qu´il y a un groupe qui préside à la destinée de tout un peuple et que ceux-ci sont décidé à nous faire exceller dans le pire.

Nous avons créé le Fond National de Développement du Sport (FNDS) pour avoir des millions beaucoup même de millions qu´il y a de milliardaires ignorés des classements Forbes dans notre pays. On paye soigneusement comme tout peuple résigné mais courageux, on n´a jamais demandé des comptes à cette entreprise privée au capital de citoyens tchadiens. Je dis presque rien demandé jusqu´au scandale de Paris et tous les autres malversations. Comme sous le soleil tchadien, il n´y a jamais de limite à la fourberie, il a fallu qu´on ait le scandale de Caire du mardi 17 novembre 2015 (oui, j´appelle cela ainsi) pour que moi, je dise merde. Vous savez pourquoi, et bien regardez et comparer les appels vers le Tchad où que vous soyez, les coûts sont les plus élevés par ce que les téléphonies mobiles par des contrats t partenariats mafieuses se font verser des redevances sur tous appels vers le Tchad pour quelle raison je ne sais. Certainement que sa diaspora est l´une des plus riches. Qui sait. Au niveau national, sur tous les appels, 1 frs CFA est prélevé par minute pour être reversé au FNDS comme fonds pour l´entretien des joueurs. Le problème est que jamais une équipe n´a été aussi mal entretenue que celle du Tchad: on les caserne qu´à la veille des matchs, on les fait voyager qu´à quelques heures des matchs affamés, on ne les désaltère pas lors des match, … Ils survivent grâce à la bonne volonté des patriotes qui sont toujours là pour eux. Comment peut-on attendre d´eux alors un trophée ne serait-ce que le plus petit des trophées?

Le lundi 16, on a cantonné les joueurs dans un hôtel de la ville sans nourriture, en leur proposant un avion militaire faute d´argent, pour les transporter au Caire où, ils devraient jouer le lendemain. Ils ont refusé, les réseaux sociaux se sont enflammés et par une baguette magique, les sous sont apparus et on a affrété un vol aller-retour pour eux. Ils arriveront pile à l´heure du match pour se faire battre 4 à 0 par l´équipe adversaire. À qui la faute? Certains pas à eux qui, on fait de leur mieux avec des membres endoloris par trois heurs de vol avec un ventre creux. L´ambassadeur tchadien au Caire était-il au stade les voir jouer, je ne saurais le dire mais, s´il y était, son chargé des affaires culturelles doit envoyer un rapport au palais rose pour information. Le ministre de la jeunesse, de la culture et des sports était-il venu les accompagner ou accueillir au bas de la passerelle, et bien, il doit démissionner pour incompétence ou manque de moyen. Il trouvera certainement une raison. Ce match retour pour le mondiale 2018 est un jeu funéraire de son ministère dont on exige la dissolution. Le peuple dont on vole les deniers n´attend que ca mais elle ne descendra pas dans la rue pour vous le dire. Je ne le conseille pas non plus.

Je comprendrai bien ces joueurs si un jour, ils refusent de répondre `l´appel du Tchad. Je ne les accuserai pas d´avoir renoncer la patrie. Ils ont bien fait en allant jouer dans ces conditions rocambolesques pour éviter une suspension du Tchad des prochaines présélections. Pour ma part, j´ai décidé de ne plus contribuer au vol des fonds alloués au Sport alors, je me décide à ne plus appeler. Si je suis au Tchad, ne cherchez pas à me biper. Même dans vos rêves, n’essayez pas car, je ne rappellerai pas: je serais en mode sms ou Facebook. Je ne vais pas donner mes 1cfa à un tierce que rien en dehors des 1 284 000 Km2 nous lie. Il faut parfois savoir dire non à sa manière et la mienne, c´est de me trouver une autre voie de communication que le téléphone. J´y pense encore mais en attendant, je suis aux abonnés absents.

Partagez

Commentaires