Beauté Tchadienne : rapprocher le Tchad de sa diaspora

Article : Beauté Tchadienne : rapprocher le Tchad de sa diaspora

Beauté Tchadienne : rapprocher le Tchad de sa diaspora

Logo LBT

Il y´a parfois de femmes ordinaires qui font de choses extraordinaires. Nadifa Narebaye est de celles-là. Elle  n´est plus à présenter dans la diaspora tchadienne avec sa page Facebook Beauté Tchadienne. 21390 Fans ET 30 millions de personnes qui suivent la page par semaine, Nadifa a réussi son pari ; celui de montrer cet autre Tchad que le monde ignore : les lacs d´Ounianga, les massifs montagneux du BET, les secrets de beauté ou de cuisine de la tchadienne, l´actualité de N´Djaména en image et au jour le jour, … Bref la splendeur inconnue de ce pays continental.

Femme active et mère d’un garçon de 11 ans, elle a 35 ans, a fait au Maroc, un BTS comme Assistante de direction. Elle arrive en Europe en 1999 par la Belgique, puis choisit de déposer ses valises en France. Son rêve actuel, rentrer au Tchad dans les prochains jours, afin de se mettre au service de son pays tous ce qu’elle a acquis pendants ces longues années passées à l’étranger. À la question, quand a-t-elle créé Beauté tchadienne ? Pourquoi? Quelles étaient ses aspirations à ce moment-là, elle répondra; «J’ai créé la Beauté Tchadienne un jour d’hiver 2008, j’étais en Irlande à ce moment, et je parcourais les pages Facebook. Je me suis très vite aperçue qu’il y avait aucune page dédiée à la beauté des femmes tchadiennes, or, tous les autres pays d Afrique avaient la leur, et donc je me suis dit pourquoi pas nous? Et de là est née la page Beauté Tchadienne. Sachant que les femmes tchadiennes sont de belles femmes, que se sont des femmes qui aiment prendre soin d’elles, donc je me suis dit que j avais de quoi animer cette page».

Nadifa Narebaye et l´actuel Maire de N´DJaména, M. Damane
Nadifa Narebaye et l´actuel Maire de N´DJaména, M. Damane

Elle aurait raison. Je ne saurais dire combien de fois j’ai cliqué sur cette page. En effet des fois, lorsque la nostalgie me serre le cœur, lorsque que je me perds dans mes recettes de Kissar (sorte de crêpe à base de farine de riz, yaourt et sucre), je n’ai point besoin d’appeler ma mère. Il m’a suffit d’un clique sur LBT pour avoir de quoi à satisfaire mes désirs : idées coiffure, idées de gommage de peau pouvant substituer le Dilké (pâte de gommage à base d´avocat, œuf, arachide, pomme de terre), tatouage au Henné.
Cependant, le plus dur c’est de plaire à tous, de se justifier face aux critiques. «Cette page n’a rien de politique, et je ne touche rien de la part des autorités, ni de qui que ce soit. Je le fais avec un seul cœur, par amour pour mon pays, ma communauté», confie Nadifa. Pour estomper ces critiques, «on essaie de faire au mieux. On a élargi un peu notre champs d’action, nous proposons des blagues, des devinettes, on a fait de cette page un lieu qui,  permet de retrouver des amis disparus». Parlant ami(e)s, Nadifa se souvient de celle à qui, (une pensée pour Beitcha), elle a proposé d’animer cette page avec elle: Soraya Kolingar, Eliane Natoingar, Sylvie Mady. Ainsi que, Ghislaine Konate, Habiba hamit Dahalob ses amies et premières fans de la page.

 

Partagez

Commentaires

Aphtal CISSE
Répondre

Bah, vous pouvez être fiers de votre diaspora... Joli billet, grande-soeur

Réndodjo Em-A Moundona
Répondre

Merci mon p´ti! On a de quoi à être fier.

bedoum florent
Répondre

j'aime beaucoup la beauté tchadienne

Réndodjo Em-A Moundona
Répondre

Le Tchad est beau et le Tchadien très aimant.

Miss
Répondre

Svp on peut avoir la recette du dilke?

rendodjo2
Répondre

En principe, on l'achète déjà tout fait au marché. La recette se transmet se mère en fille du coup, je ne peux pas vous la donner car je ne sais pas le fabriquer moi-même.