Mon humeur pamphlétaire

Le pouvoir tchadien est en train de remettre au goût du jour la peine de mort, sous prétexte de la lutte contre les actes de terrorisme. Faut-il accepter une loi qui serait le joug pour faire taire définitivement le peuple ? Nous, on ne peut longtemps cautionner la dérive dictatoriale.
Le régime Déby a décidé de tout mettre sous son contrôle avant les échéances de 2016. Il n´a donc pas trouvé mieux que de rétablir la peine de mort, sous prétexte de lutte contre les actes de terrorisme.  Le Tchad fait, avec l´adoption de cette loi, un bond dans le passé, un recul jamais inégalé en matière de droits de l´homme.

La loi antiterroriste adoptée ne fait pas l’unanimité quant à la garantie des libertés des mêmes citoyens. Connaissant mon pays, je crains des dérives planifiées pour étouffer la grogne sociale.
« A-t-on épuisé les mesures actuellement en vigueur, qui, bien que controversées, semblent légitimes ? A-t-on réorienté la formation de nos agents vers la sûreté du pays et non la répression systématique de voix discordantes et de la population ?

Par ailleurs, la peine de mort n’a prouvé aucune efficacité en termes de criminalité ; des exemples quotidiens nous montrent que des pays qui le pratiquent ne font pas diminuer leur taux de criminalité. Le Tchad avait fait une avancée historique en la matière en affichant son envie d’en finir avec cette pratique -on avait salué ce choix moral en son temps. Rétablir la peine de mort est un recul et un démontage d’un acquis aussi noble » dirait Kaar Kaas Soon. Un avis que je partage.

Les « petits nègres » du pouvoir MPS leurrent l´opinion en voulant faire croire que l´unanimité des Tchadiens approuve cette loi liberticide. Qu´est-ce que Ndjamena est encore en train de manigancer contre son propre peuple ? Personnellement, je ne vois qu´une loi écrite hâtivement pour cacher la faiblesse d´un État à la limite de la dérive qui n´use plus que des représailles pour contenir un peuple fatigué d´être utilisé et usé juste pour une famille et ses sbires.

Nous sommes en train de faire un retour dans les années sombres et le modèle choisi rappelle bien celui d´un régime Frolinat. Comme quoi le naturel revient toujours au galop. On le voit avec cette loi contre le terrorisme.

The following two tabs change content below.
rendodjo2

rendodjo2

rendodjo2

Derniers articles parrendodjo2 (voir tous)

Post Comment