4 Comments

  1. Josiane Kouagheu
    Josiane Kouagheu 18 décembre 2013 at 12 h 29 min . Reply

    Voilà des rencontres qui nous font comprendre que la femme doit s’accrocher à ses rêves et refuser de se laisser aller à la facilité. C’est ce qui ressort dans ce billet Rendodjo. «La femme journaliste est vue comme une cuisse facile du coup elle doit bosser deux fois plus que l’homme pour s’affirmer aussi, les femmes qui préfèrent la vie facile ne facilitent pas la tâche à celles qui travaillent sérieusement pour mériter leur place». Elise, tu l’as si bien dit et c’est super. Honnêtement, le blogging et le journalisme sont compatibles avec la femme.

  2. Chantal
    Chantal 16 décembre 2013 at 0 h 00 min . Reply

    Très pertinent comme texte. J’aimerais rentrer en contact avec vous deux. me joindre chantalfaidamu@yahoo.fr depuis Goma en RDC. Très familier au visage médiatique congolais aussi: « la femme journaliste est vue comme une cuisse facile du coup elle doit bosser deux fois plus que l’homme pour s’affirmer aussi, les femmes qui préfèrent la vie facile ne facilitent pas la tâche à celles qui travaillent sérieusement pour mériter leur place ».

Post Comment